Le Nouveau-Monde

L'histoire de la grande épopée américaine est fort mal connue en Europe, du moins de la part du grand public. Pour la plupart des européens, l'histoire des Etats-Unis et du Canada se réduit à quelques événements : La déclaration d'indépendance, la guerre de sécession, la conquête de l'Ouest.

Pourtant, l'histoire de l'Amérique du Nord démarre bien avant. On peut même dire que l'extraordinaire et durable développement qui a été - et est encore - le sien était en germe dès le départ, dans les mœurs des treize colonies britanniques initiales. Ces colonies qui allaient devenir les Etats-Unis d'Amérique.

C'est cette époque cruciale que nous vous proposons de découvrir ici, principalement au travers des textes de l'époque. Les textes originaux en langue anglaise disponibles localement sont notés entre crochets après le titre en français. Les autres pages internet où ils sont disponibles sont notées sans crochets.


Textes collectifs ou anonymes


Benjamin Franklin (1706-1790)

D'abord et avant tout entrepreneur, Benjamin Franklin, fortune faite, s'est consacré à la science et à la politique. Son autobiographie et ses essais d'économie politique et de morale sont ses principaux écrits traduits en français, mais non-disponibles dans une édition actuelle. Témoin et acteur de son époque, ses écrits sont souvent d'une grande saveur.

Franklin était convaincu que la seule voie valable pour le bien-être spirituel et matériel était de s'astreindre au travail. Cette rude et noble idée est à la source du "Rève Américain",  c'est-à-dire que tous les hommes sont égaux en droit, et que moyennant travail et courage, tous peuvent prétendre au bien-être et à la reconnaissance sociale.


George Washington (1732-1799)

Figure immense de la guerre d'indépendance des treize colonies, il fut à la fois homme d'action et homme d'état. Chef de guerre, il fut économe en vies humaines, persévérant dans l'adversité, grand ami et protecteur de Lafayette. Il conduisit ses troupes à la victoire finale contre l'armée britannique (Yorktown, 1781). Il fut aussi le premier président des Etats-Unis (1789-1797). Sa grande stature physique et morale a marqué d'une trace profonde les débuts de la jeune république américaine. Son message d'adieu à la nation fut son testament politique. C'est un texte majeur qui devait inspirer la politique américaine pendant plus d'un siècle.